• louve





    Le coeur s'épanche de son mal.
    Dans les veines une mort fatale,
    parcourant les chemins ardent,
    des sentiers prit par nos sentiments.

    Sur les toits nu, je pousse mon cris
    Comme un loup alarmant la meute,
    un héros délaissant sa vit.
    Votre compassion vous rameute.

    Comme une peau marqué au fer rouge,
    l'âme est heurtée de l'heure qui bouge,
    aspirant à vivre dans son monde.

    A chacun de tes pas, la peine
    chasse la joie contre la haine.
    Mais l'amour te parvint en onde.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :