• pour la lune


    des murs fissurés
    comme notre amitié
    on en voit tous les jours
    s'écrouler comme des tours

    on a prit des chemins different
    pourtant nos drames étaient ressemblant
    nous étions enchainées
    a se maudit passé

    j'ai reussi a me libérer
    toute en essayant de t'aider
    mais la chaine n'ai jamais cassé
    alors s'est notre amitié qui c'est brissé

    les engueulades ont suivit
    le silence nous a mit en surcit
    égoiste je ne crois pas que je le suis
    pas plus que je ne te fuis

    les mots ont des ames
    je m'énerve et je les désarmes
    parce que la plaie selen c'est effacée
    tous comme le temps nous a oublié

    j'essaye de réparer le mur
    mais le travail est trop dure
    le poid des actes est lourd
    et le silence est sourd

    tu souhaitais me soutenir
    tu as fais que me faire perdre le sourire
    le terme vie privée existe
    aurais-je du te l'ecrire sur une liste?

    pour pas que tu t'en mele
    que nos vie s'en mele.
    Les cris ont jaillit
    les larmes n'ont eu aucun répit

    la corde sensible a était touché
    le mur c'est disloqué
    les blessures ont saigné
    mais j'aurais aimé te pardonner

    car tu commencais a me manquer
    mais... l'egoiste que je suis, ne sais plus ou elle en est
    car dans ta tete tu t'es mise l'idée que je ne voulais plus te rencontrer
    est ce vraiment la verité? je ne sais pas, mais le mal a était fait.







  • Commentaires

    1
    asthenia
    Samedi 29 Janvier 2005 à 12:35
    poeme
    c'est magnifique celeste...tu ecris vraiment bien
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    celeste/ rate
    Samedi 29 Janvier 2005 à 13:00
    euh
    merci :D
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :