• alors ça c'est Mon Frere a moiiiiiiiii, pas mon frere de sang lol , quoi que ont doit avoir le même géne de la connerie..
    Peut etre que je suis sa soeur cachée et qu'on m'a enlévée a la naissance , pacr qu'un cas comme lui suffissait deja dans une famille >_<.

    C'est mon petit frere , même si il a plus de 15cm que moi , et qu'il ets plus agé. C'est l'un des seul qui me comprenne vraiment et qui m'accepte pour ce que je suis , avec mes defauts comme mes qualité. Je suis sorti des merde pour lui et grace a lui .

    L'un de mes meilleur amis, voire le meilleur amis mec que j'ai , et dont on puisse rêver.
    Complement psychopathe de la vie, le plus taré et le plus bizar lol .C'est l'extraterreste de ma vie lol :p .

    merci ptit frere


    5 commentaires

  • cette nuit j'aurais voulu etre avec toi
    cette nuit j'aurais voulu te prendre dans mes bras
    cette nuit j'aurais voulu sécher tes larmes
    cette nuit j'aurais voulu te protéger
    cette nuit j'aurais voulu te dire les plus beaux mots du monde
    cette nuit j'aurais voulu te faire rever
    cette nuit jaurais voulu me téléporter a tes cotés
    cette nuit j'étais juste derriere le tel
    cette nuit j'aurais voulu te parler jusqu'a l'aurore
    cette nuit mon coeur ta parler
    cette nuit j'était inquiete
    cette nuit je ne vais jamais l'oublier


    cette nuit, j'ai eu peur de te perdre....


    votre commentaire
  • le temps passe trop vite quand je suis avec toi...


    2 commentaires


  • Brisser de l'interieur
    ta vie n'est qu'une question d'heures
    blesser de l'exterieur
    tes reves se meurt

    chaque jours je construis
    un monde où je m'enfuis
    où je peux battir tout un avenir
    sentir tes moindres soupires

    rajouter les pierres des remparts
    tu pourras toujours me dire "je pars"
    car je te laisse le choix
    de vivre quelque chose avec moi

    les mots sont mon univers
    les parois des murs en fer
    je consolide ma forteresse
    tu y sera ma déesse

    a tes pieds je me prosterne
    je ne veux plus que ta vie soit terne
    regarde autour de toi
    cet empire est pour toi et moi

    j'ai revé de cet instant
    il y a bien fort longtemps
    aujourd'hui je peux partager
    se monde qui est devenu realité


    votre commentaire
  • La différence
    Celle qui dérange
    Une préférence, un état d'âme
    Une circonstance
    Un corps à corps en désaccord
    Avec les gens trop bien pensants,
    Les mœurs d'abord
    Leur peau ne s'étonnera jamais des différences
    Elles se ressemblent
    Se touchent
    Comme ces deux hommes qui dansent

    Sans jamais parler sans jamais crier
    Ils s'aiment en silence
    Sans jamais mentir, ni se retourner
    Ils se font confiance
    Si vous saviez
    Comme ils se foutent de nos injures
    Ils préfèrent l'amour, surtout le vrai
    À nos murmures

    Ils parlent souvent des autres gens
    Qui s'aiment si fort
    Qui s'aiment comme on dit "normalement"
    De cet enfant tellement absent
    De ce mal du sang qui court
    Et tue si librement
    Leurs yeux ne s'éloigneront jamais par négligence
    Ils se reconnaissent, s'apprivoisent
    Comme ces deux femmes qui dansent

    Sans jamais parler sans jamais crier
    Elles s'aiment en silence
    Sans jamais mentir, ni se retourner
    Elles se font confiance
    Si vous saviez
    Comme elles se foutent de nos injures
    Elles préfèrent l'amour, surtout le vrai
    À nos murmures

    De Verlaine à Rimbaud quand on y pense
    On tolère l'exceptionnelle différence

    Sans jamais parler sans jamais crier
    Ils s'aiment en silence
    Sans jamais mentir, ni se retourner
    Ils se font confiance
    Si vous saviez
    Comme ils se foutent de nos injures
    Ils préfèrent l'amour, surtout le vrai
    À nos murmures


    2 commentaires